Le réseau électrique

L'artère vitale de l’avenir énergétique

Le réseau jouera un rôle central dans l’approvisionnement énergétique du futur: énergies renouvelables, amélioration de l’efficacité, électrification et couplage des secteurs sont les principaux leviers de la décarbonisation et de la mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050. Cela fera non seulement augmenter nettement la demande en courant électrique, mais mettra aussi le réseau électrique sens dessus dessous.

Dans le nouveau monde énergétique dynamique, producteurs centralisés et décentralisés, dispositifs de stockage centralisés et décentralisés, consommateurs connus et nouveaux doivent pouvoir fonctionner ensemble et les uns à côté des autres. Cela est possible grâce à un réseau futé. Pour ce faire, ce dernier doit continuer d’être développé. De nouvelles technologies rendront le réseau plus flexible et contribueront à limiter son extension à ce qui est nécessaire. De plus, les clients participeront aussi activement au système énergétique.

 

Davantage de marge de manœuvre pour permettre l’avenir énergétique

Afin que les gestionnaires de réseau et les clients puissent travailler main dans la main, les deux parties ont besoin de davantage de marge de manœuvre et de moins de réglementation détaillée au niveau des lois et des ordonnances. Des incitations pour une utilisation du réseau novatrice et favorable au système peuvent être posées via les prix du réseau: si la sollicitation du réseau augmente, les prix augmentent; à l’inverse, si la sollicitation du réseau baisse, les prix baissent. Une situation gagnant-gagnant.

Combiner l'approvisionnement en électricité et la protection des oiseaux

Même dans un monde davantage renouvelable et décentralisé, le réseau restera indispensable. Il est traditionnellement constitué de lignes aériennes et - de plus en plus - de lignes souterraines. Les lignes aériennes situées au niveau du réseau de distribution peuvent représenter un danger pour les oiseaux. C'est pourquoi, depuis plus de 20 ans maintenant, des lignes directrices élaborées conjointement par les gestionnaires de réseaux, la Confédération et les organisations de protection des oiseaux régissent la sécurité des lignes électriques pour les volatiles. Le Conseil fédéral veut maintenant renforcer les exigences et a ouvert une consultation à cette fin. L’AES soutient les efforts visant à préserver la biodiversité et à protéger les espèces menacées. L'obligation d'assainissement proposée – sur tout le territoire et dans un délai donné – au niveau de la moyenne et maintenant aussi de la haute tension représente un renforcement significatif des exigences. Pour des milliers de pylônes, une protection totale des oiseaux ne peut être obtenue que par des mesures structurelles. Il est donc essentiel que l'amélioration de la protection des oiseaux soit abordée de manière pragmatique et ne nécessite pas des milliers de procédures d'approbation de plans longues et laborieuses.