Augmentation des prix de l’électricité 2023: explications

Comme on s’y attendait, les prix de l’électricité dans l’approvisionnement de base pour 2023 augmentent à de nombreux endroits. Cela s’explique par les prix du marché continuellement élevés que de nombreux fournisseurs doivent payer pour acquérir de l’électricité.
06.09.2022
Strompreis

La situation tendue des prix sur les marchés de gros pour l’électricité a pour conséquence que les prix de l’électricité en Suisse augmentent, parfois fortement. Le prix médian de l’électricité pour l’année tarifaire 2023 se situe à 26,95 centimes par kilowattheure, comme l’ElCom l’a communiqué. À titre de comparaison: en 2022, le prix médian de l’électricité était de 21,18 ct./kWh.

Le prix de l’électricité des clientes et clients finaux à l’approvisionnement de base réunit les composantes suivantes: le tarif pour l’utilisation du réseau , le tarif pour l’énergie, les redevances aux collectivités publiques et un supplément réseau. C’est surtout la part Énergie qui augmente, parfois fortement, en raison de la situation tendue sur le marché.

Pourquoi les prix de l’électricité dans l’approvisionnement de base augmentent-ils?

En 2021 déjà, les prix sur les marchés de gros avaient fortement augmenté notamment en raison des prix plus élevés des combustibles et du CO2, ainsi que de défaillances et de coupures de centrales électriques. Les évolutions ont eu pour conséquence que les prix de l’électricité sur les marchés de gros ont atteint, à la fin de l’année dernière, les valeurs les plus élevées, et de loin, depuis 13 ans. Avec la guerre en Ukraine, la situation de prix déjà tendue s’est encore aggravée. Il s’agit d’une situation exceptionnelle. Les fournisseurs ne peuvent pas influencer les prix du marché. Les EAE qui achètent principalement sur le marché le courant qu’elles livrent à leurs clientes et clients finaux à l’approvisionnement de base sont fortement touchées par l’évolution actuelle. Ces dernières années, leur clientèle a en revanche profité de prix d’achat très bas.

Les prix de l’électricité augmentent-ils de manière homogène?

Non. La hausse des prix de l’électricité est différente d’une EAE à l’autre et les écarts sont parfois très grands. Le fait que le courant soit prélevé principalement via la production propre ou qu’il soit acheté sur le marché entraîne d’importantes différences. Les fournisseurs sans ou avec peu de production propre, qui achètent donc principalement sur le marché pour leurs clientes et leurs clients, doivent payer ces prix du marché élevés, ce que la clientèle finale ressent désormais aussi. Ces dernières années, les prix du marché étaient bas; ce sont alors les clientes et clients finaux de fournisseurs qui acquéraient l’électricité principalement sur le marché qui en ont profité. Aujourd’hui, la situation s’est inversée. Les fournisseurs avec une production propre élevée peuvent facturer les coûts de revient de leurs propres centrales, et n’affichent pas de hausse de prix, ou seulement de très faibles hausses.

La stratégie d’acquisition des fournisseurs qui doivent acheter sur le marché joue-t-elle un rôle?

Oui. La hausse des prix se répercute moins fortement, et plus tard, sur les fournisseurs qui achètent à long terme. À l’inverse, pour les fournisseurs qui achètent à court terme, le prix augmente plus fortement et plus rapidement. Toutefois, il baisse aussi plus fortement et plus rapidement dès que la situation sur les marchés se détend.

«Les fournisseurs sans ou avec peu de production propre, qui achètent donc principalement sur le marché pour leurs clientes et leurs clients, doivent payer ces prix du marché élevés, ce que la clientèle finale ressent désormais aussi.»

Des coûts du réseau plus élevés feront-ils aussi s’envoler le prix de l’électricité en 2023?

Les coûts du réseau affichent eux aussi une légère hausse pour 2023. Swissgrid a annoncé dès mars qu’elle augmenterait le tarif pour le réseau de transport (8% du prix annuel pour la clientèle finale). Le motif principal à cela réside encore une fois dans les coûts d’acquisition élevés pour les services-système généraux en raison de la forte hausse des prix sur le marché de l’électricité. Au total, pour un ménage type, les coûts du réseau augmentent de 7%, passant de 9,9 ct./kWh à 10,5 ct./kWh. Le taux d’intérêt du capital pour les réseaux électriques (WACC) reste inchangé à 3,83% pour l’année tarifaire 2023, donnant ainsi la sécurité nécessaire pour les investissements indispensables dans les réseaux électriques.

Que peuvent faire les consommatrices et les consommateurs à l’approvisionnement de base pour atténuer les hausses de prix?

Les prix élevés peuvent constituer une incitation à faire progresser plus vite les mesures d’efficacité énergétique – également un pilier important de la Feuille de route de l’AES sur la sécurité d’approvisionnement. Les clientes et clients concernés par les hausses de prix ont la possibilité d’optimiser ou de diminuer leur consommation. La campagne d’économies d’énergie de la Confédération donne des conseils utiles pour diminuer facilement la consommation. Économiser l’énergie n’est pas seulement utile pour des raisons de coûts: actuellement, c’est une action particulièrement judicieuse en vue de l’approvisionnement critique en hiver. Chaque kilowattheure qui n’est pas gaspillé ou qui est économisé ménage les réserves d’eau et de gaz et peut contribuer à prévenir une pénurie.  

Comment se présente l’évolution du prix de l’électricité à moyen terme?

Avec la guerre en Ukraine qui se poursuit et la possibilité d’un embargo sur le pétrole et le gaz pour les importations en provenance de Russie, la situation des prix sur les marchés de gros va probablement rester tendue.