Couplage des secteurs

Dans ce qu’on appelle «l’Accord de Paris», 196 États du monde – dont la Suisse – ont convenu de limiter la hausse mondiale des températures nettement en dessous de deux degrés. Pour cela, le secteur énergétique doit être décarbonisé. Le couplage des secteurs est une piste de solution prometteuse.

L’humanité rejette quelque 32 milliards de tonnes d’équivalent CO2 par an pour s’approvisionner en électricité, en chaleur et en propulsion – avec une tendance à la hausse. En effet, lors de la combustion de combustibles fossiles tels que le charbon, le fuel et le gaz naturel, des gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone (CO2) sont libérés. L’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et la baisse des émissions de CO2 sont les mots-clés de l’avenir énergétique. Ils jouent un rôle clé et les projets correspondants sont encouragés. Mais cela ne suffit pas: un pas supplémentaire est nécessaire, à savoir que l’électricité, la chaleur et les transports doivent être intelligemment reliés entre eux. C’est en effet le seul moyen pour que les énergies renouvelables soient utilisées de façon optimale, qu’elles soient intégrées dans les systèmes énergétiques et que les émissions de CO2 baissent.

Danse ce contexte, on parle de couplage des secteurs ou de convergence des réseaux. Le principe est simple, même si, derrière, se cache une grande complexité: il s’agit de relier les réseaux énergétiques intelligemment afin de pouvoir exploiter les synergies entre les agents énergétiques de réseau. Les technologies permettant de faire converger les réseaux existent déjà, et une large gamme est disponible: couplage chaleur-force (CCF), power-to-gas, power-to-heat, power-to-liquid. Mais l’électromobilité ainsi que la «gaz-mobilité» sont aussi des technologies permettant le couplage des secteurs. Le couplage des secteurs n’en est qu’à ses débuts, et des conditions-cadre adaptées sont nécessaires à son développement. Toutefois, on trouve d’ores et déjà des exemples remarquables qui montrent le potentiel que recèle le fait de relier entre eux les systèmes énergétiques.

Pour réellement remplacer tous les combustibles fossiles comme le gaz, le charbon et l’essence, l’électricité issues d’énergies renouvelables doit être également utilisée pour les transports et le chauffage. Le couplage des secteurs représente ainsi une solution prometteuse pour la décarbonisation de notre production énergétique et de notre consommation d’énergie.

Couplage des secteurs
La pièce maîtresse du couplage des secteurs est la liaison entre les secteurs de l’électricité, de la chaleur et des transports via les dispositifs de stockage et les convertisseurs d’énergie. L’électricité peut être ainsi utilisée pour fabriquer du gaz stockable (méthane, hydrogène) et vice-versa.

Informations complémentaires