Le solaire et l’hydraulique: la «dream team»

En hiver, les installations solaires dans les montagnes produisent de façon particulièrement efficace. Mais la résistance face à ce type d’installation est élevée. La première grande installation photovoltaïque alpine résout ce conflit.
09.11.2020

La Stratégie énergétique 2050 prévoit la fin des centrales nucléaires. D’ici là, la Suisse devra être en mesure de garantir son approvisionnement en électricité renouvelable en hiver. Nous devrions pouvoir couvrir au moins 80% de la consommation pendant la saison froide grâce à la production propre. Dans les régions alpines de Suisse, les modules solaires travaillent de manière particulièrement efficace, car l’ensoleillement est plus fort que sur le Plateau suisse – et qu’en plus des températures extérieures plus basses, l’effet réfléchissant de la neige favorise les rendements en courant solaire.

Avec plus de 1200 modules PV, de l'électricité naturelle peut être produite par an, ce qui couvrirait les besoins annuels en électricité d'environ 210 ménages à Zurich.

Cet effet peut être si fort que, pour 10 particules de lumière qui atteignent la cellule solaire, 9 supplémentaires, réfléchies par la neige, viennent s’y ajouter. En outre, le froid est idéal pour le photovoltaïque: en effet, plus les températures extérieures, et par conséquent celles des modules, baissent, plus l’efficacité des installations photovoltaïques augmente. D’après une étude de l’Université de Saint-Gall, 64% de la population approuverait de tels projets sur le principe. De nombreux précédents dans le domaine de l’éolien montrent toutefois qu’en présence d’un cas concret, l’opinion peut rapidement basculer.

Utiliser les structures existantes au lieu de construire du neuf
Les services électriques de la Ville de Zurich (Elektrizitätswerk der Stadt Zürich, ewz) ont concrétisé, sur le côté eau orienté vers le sud du barrage d’Albigna, dans le Val Bregaglia, la première installation photovoltaïque sur un barrage en région de haute montagne – soit à quelque 2100 mètres d’altitude. Les 1200 modules photovoltaïques, d’une puissance totale de 410 kilowatts crête (kWp), permettent de produire environ 500 mégawattheures de courant vert par an. Cela correspond aux besoins annuels en électricité de quelque 210 ménages de la ville de Zurich. Près de la moitié du courant produit par cette installation le sera en hiver, ce qui contribue ainsi à la sécurité d’approvisionnement pendant cette saison. «Nous avons respecté les prescriptions déterminantes de la législation sur l’électricité, de l’aménagement du territoire, de la protection de l’environnement, ainsi que de la protection de la nature et du paysage», déclare Thomas Jeiziner, porte-parole d’ewz. «Mais, en plus du barrage, vieux de 60 ans, nous pouvons encore exploiter d’autres synergies. Le raccordement au réseau existe déjà pour le barrage d’Albigna, et le fait que le personnel du barrage soit disponible toute l’année simplifie les éventuels travaux de maintenance.» Voici ce qu’en dit le directeur de la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage, Raimond Rodewald: «Quand on érige ces installations près de barrages ou sur des lacs – ou d’autres constructions existantes –, on soutient quelque chose de bien.» Pour l’achat du matériel, des fournisseurs le plus proche possible ont été choisis. Les câbles, les canaux et les tôles de montage viennent de Suisse, les modules solaires et les onduleurs venaient d’Allemagne et les profils, de Lombardie voisine. Seules les cellules solaires intégrées dans les modules ont été importées d’Extrême-Orient, le centre de l’industrie solaire. 

Outre les parties prenantes grisonnes, ewz a aussi associé au projet les clients électricité. Les clientes et clients d’ewz peuvent commander ½, 1, 3 ou 5 mètres carrés, contribuant ainsi à la protection de l’environnement et du climat, ainsi qu’à la transition énergétique. L’entreprise s’attend à ce que le modèle de participation ewz.solargrischun rencontre un fort intérêt et à ce que les surfaces soient toutes rapidement vendues. «Solar Albigna est un projet phare, mais c’est aussi le point de départ pour examiner plus en détail d’autres projets photovoltaïques sur nos propres sites et chez des entreprises partenaires dans la région alpine», explique l’actuel directeur d’ewz, Benedikt Loepfe.

- Plus d'informations sur le projet (site en allemand)