Signal positif

La plume politique 11/2017
01.11.2017
Signal

Les réseaux électriques ont beau être indispensables à l’approvisionnement en électricité, ils ne sont quasiment jamais pris en considération par le grand public. Au niveau politique, ce sont surtout la production de courant et son environnement de marché qui tiennent le devant de la scène. La société, quant à elle, ne se préoccupe réellement des réseaux que lorsque se cristallisent les oppositions contre les lignes aériennes à très haute tension.

À tort! Car sans réseau, le courant électrique ne parvient pas jusqu’au client final – et ce n’est pas la part croissante de production décentralisée qui y changera grand-chose pour le moment. C’est pourquoi il est temps d’accorder aussi au réseau l’attention nécessaire.

« Néanmoins, la Stratégie Réseaux électriques est juste et importante. À travers elle, la Confédération reconnaît la valeur que revêtent les réseaux électriques, la nécessité de leur acceptation par la société et le besoin d’appliquer des procédures d’autorisation rapides et non bureaucratiques. »

Dans ce contexte, l’adoption de la Stratégie Réseaux électriques par les Chambres fédérales, attendue pour décembre, constitue un signal positif. Complémentaire à la Stratégie énergétique 2050, elle crée les conditions préalables pour que les réseaux électriques puissent être mis à disposition conformément aux besoins et au moment opportun. Citons comme nouveauté essentielle le fait que les réseaux pourront désormais être considérés comme d’intérêt national, au même titre que les énergies renouvelables. La Confédération et les cantons doivent en outre s’engager davantage dans la communication avec le public. Enfin, l’introduction du facteur de surcoût fournit un critère clair et quantifiable lorsqu’il s’agit de choisir entre câble et ligne aérienne dans le réseau de distribution.

Seule ombre au tableau: diverses requêtes importantes de la branche pour simplifier encore les procédures n’ont pas pu être discutées de manière approfondie. En effet, le véritable contenu de la stratégie a été complètement évincé par le bras de fer entre les deux Chambres fédérales autour de la question – certes tout aussi importante – de la vente de l’énergie hydraulique dans l’approvisionnement de base. Néanmoins, la Stratégie Réseaux électriques est juste et importante. À travers elle, la Confédération reconnaît la valeur que revêtent les réseaux électriques, la nécessité de leur acceptation par la société et le besoin d’appliquer des procédures d’autorisation rapides et non bureaucratiques. L’avenir se construira sur ces bases.

Voir également


La plume politique

À la rubrique «La plume politique» du magazine de la branche Bulletin, Dominique Martin, Responsable Affaires publiques à l’AES, publie régulièrement ses commentaires et ses appréciations sur des thèmes de politique énergétique.