Nouveaux membres du Comité de l’AES: «Ensemble, on est plus forts»

Benedikt Loepfe et Martin Schwab ont été élus au Comité lors de la 133e Assemblée générale ordinaire de l’AES. Les nouveaux venus nous expliquent ce qu’ils voudraient faire bouger dans l’association faîtière de la branche électrique et quels sont les défis qui les attendent.
13.05.2022
Neue Vorstandsmitglieder

Au vu de l’environnement exigeant de la politique énergétique, quels sont selon vous le rôle et la valeur ajoutée de l’association faîtière de la branche?

Benedikt Loepfe: Précisément parce que le contexte est aussi exigeant, il est important que nous échangions beaucoup au sein de la branche de l’énergie. Dans les commissions, nous élaborons des points de vue et des documents de la branche communs. Ensemble, nous défendons des conditions-cadre fiables. Nous en avons besoin à l’échelle nationale comme internationale, que ce soit pour garantir la sécurité d’approvisionnement ou pour atteindre les ambitieux objectifs climatiques.

Martin Schwab: Ensemble, on est plus forts. Au vu des défis énormes posés par la politique énergétique, la branche de l’énergie doit parler d’une seule voix auprès de la politique et de l’administration. C’est le seul moyen d’améliorer les conditions-cadre pour le maintien et le développement de la production renouvelable d’électricité en Suisse.

De votre point de vue, quelle est votre contribution personnelle dans ce contexte? Qu’est-ce que vous voulez faire bouger en tant que membre du Comité de l’AES?

Benedikt Loepfe: La branche de l’énergie est très hétérogène, mais aujourd’hui, adopter une position commune est plus important que jamais. En tant que directeur d’ewz – un prestataire de services énergétiques à l’offre très large –, je comprends les points de vue différents des membres de l’AES et peux contribuer activement à trouver une position commune.

Martin Schwab représente les intérêts de swisselectric au sein du Comité de l’AES à la place de Kerem Kern (Axpo Holding AG). Benedikt Loepfe reprend le siège de regioGrid laissé vacant par Urs Rengel (EKZ). L’AES remercie Kerem Kern et Urs Rengel de leur engagement durant de longues années au Comité de l’AES.

Martin Schwab: Chez CKW, nous sommes actifs sur toute la chaîne de création de valeur – production, exploitation, vente et distribution. Cette vision globale, je souhaite aussi en faire profiter l’AES afin que nous trouvions de bonnes solutions pour l’ensemble de la branche.

Où voyez-vous les plus grands défis pour la branche au cours des années à venir?

Benedikt Loepfe: Nul doute que le plus grand défi réside dans la transformation du système énergétique, afin d’atteindre l’objectif de protection du climat «zéro émission nette» et de garantir en même temps la sécurité d’approvisionnement. Pour ce faire, nous avons besoin d’une pesée claire des intérêts entre protection et utilisation, de procédures d’autorisation plus rapides ainsi que d’une collaboration transfrontalière. Grâce à des réserves stratégiques d’énergie, on peut éviter une pénurie d’électricité.

Martin Schwab: Malheureusement, en Suisse, le développement des énergies renouvelables est à la traîne. Si le rythme du développement ne s’accélère pas, près d’un tiers du courant devrait être importé dès 2035. La pandémie de coronavirus tout comme la guerre en Ukraine montrent nettement à quel point il peut être dangereux de dépendre fortement de l’étranger. C’est pourquoi il est important que nous développions rapidement et en grandes quantités notre production propre d’électricité au moyen de l’hydraulique, de l’éolien, du solaire et d’autres technologies renouvelables. La politique doit créer d’urgence de meilleures conditions-cadre et, en particulier, accélérer les procédures d’autorisation.

zVg

Martin Schwab est CEO de CKW depuis avril 2018. Auparavant, il a été responsable financier chez Axpo, la société mère de CKW, pendant 7 ans. Économiste d’entreprise, expert en comptabilité et en controlling et titulaire d’un MBA de Rochester-Bern, ce Bernois préside en outre l’entreprise EWA-energieUri AG, est membre du comité de la Chambre de commerce de la Suisse centrale et vice-président de la CPE Fondation de prévoyance Énergie.

Benedikt Loepfe travaille chez ewz depuis 2014. En 2020, il en a été nommé directeur par le conseil municipal de la Ville de Zurich. Auparavant, il avait occupé des fonctions dirigeantes auprès de différentes entreprises de technologie en Suisse comme à l’étranger, ainsi que le poste de gestionnaire de projet Sales pour le groupe énergétique ABB. Benedikt Loepfe a étudié l’électrotechnique et la technologie à haute tension à l’EPFZ.