Journée des directeurs et cadres 2020 à Montreux

La Journée des directeurs et cadres 2020 s'est tenue à Montreux. Si les participants ont eu droit à un tour d’horizon de la politique énergétique suisse et aux actualités de l'ElCom, ils ont également pu apprécier des exemples locaux concrets de transition énergétique.
06.10.2020

Les directeurs et cadres des entreprises énergétiques romandes se sont donné rendez-vous dans le cadre de la journée annuelle qui leur est dédiée. Cette dernière s’est tenue fin septembre à l'hôtel Royal Plaza à Montreux. Cette manifestation, qui s’est établie au fil des ans comme le rendez-vous incontournable de la branche électrique en Romandie, a fait la part belle à des exemples sur le terrain en matière de transition énergétique. Michel Hirtzlin, directeur des Services industriels de Delémont, a parlé du choix de développer des installations photovoltaïques grâce au financement citoyen. Cette décision audacieuse est victime de son succès. En effet, les citoyens intéressés sont à ce jour sur liste d’attente. Concernant Montreux, c’est Fabien Vuadens, responsable des installations techniques de la commune, qui a fait état des réussites et chantiers encore en cours en matière de transition énergétique en ville.

«Faire évoluer l'organisation en phase avec l'évolution technologique»

Autre thème à l’ordre du jour : la digitalisation dans les réseaux de distribution. Anja Langer Jacquin, Chief Commercial Officer chez DEPsys a tiré plusieurs enseignements. Si la digitalisation du réseau et les opérations de distribution sont également possibles avec peu de ressources, les données réelles collectées offrent des opportunités de mieux répondre aux attentes du client. Tout ceci permettant ainsi de faire évoluer l’organisation en phase avec l’évolution technologique. Samuel Claret, chef du Service Electricité, Energie & Développement durable de la ville de Monthey est venu compléter ces propos en présentant la stratégie Smart-city de Monthey. Cette dernière se résume par : être au service de l’individu en lui assurant bien-être, qualité de vie, opportunités économiques et en lui permettant de participer au développement de sa ville.

Georges Quintin, Senior Originator chez CKW, a présenté le FlexPool, ou comment participer au marché du réglage de Swissgrid, afin d’assurer l’équilibre entre production et consommation d’électricité. Plus d’énergie renouvelable signifie davantage d’écarts de production qu’il est important de pouvoir compenser. L’enjeu de la sécurité de l’approvisionnement va résider dans la possibilité d’offrir suffisamment de flexibilité à Swissgrid et faciliter ainsi une transition vers plus d’énergie renouvelable. Divers outils permettent d’arriver à cette flexibilité. Rafael Osswald, Responsable marché et énergie chez Rytec, a d’ailleurs présenté la contribution que peuvent apporter les usines de valorisation thermique des déchets (UVTD).

«De nouveaux modèles d’affaires pourraient encourager les énergies renouvelables»

Laurianne Altwegg, vice-présidente de l'ElCom, a présenté les actualités de la commission. Entre autres sujets, il a été question du nouveau système de livraison de données EDES. Conçu pour permettre une transmission des données énergétiques plus efficace et de qualité élevée, on espère que ce système permettra la simplification des processus pour les gestionnaires de réseau et le Secrétariat technique de l'ElCom. Concernant la sécurité de l'approvisionnement à ce jour, Madame Altwegg a réitéré la demande de l'ElCom, à savoir mettre en place les mesures nécessaires pour le développement de la production hivernale indigène de 5 à 10TWh.  

Mohamed Benahmed, Chef de section Réseaux à l'OFEN, a fait un tour d’horizon des dossiers actuels dans le cadre de la politique énergétique. Dans la perspective de la libéralisation complète du marché de l'électricité, de nouveaux modèles d’affaires pourraient encourager les énergies renouvelables. Il s'agit, par exemple, des connections de différentes unités de production d'électricité décentralisées, du développement de nouveaux modèles de participation, de marchés locaux de l'électricité, d'installations de stockage avoisinantes et de nouvelles solutions en matière d'électromobilité. Dans le contexte de la sécurité d'approvisionnement, la prochaine loi sur l'approvisionnement en gaz est également essentielle. Le message du Conseil fédéral à ce sujet devrait être disponible au début de l'année 2021. Concernant ses travaux de base, l'OFEN planche actuellement sur la prochaine édition des perspectives énergétiques (qui doit être disponible à la fin 2020). Deux autres projets sont en cours d’élaboration, à savoir une stratégie chaleur et une stratégie hydrogène. Concernant l'électricité, trois études ont été lancées sur la tarification des réseaux, le stockage et le couplage des secteurs, ainsi que sur le contrôle du calcul du WACC (taux d'intérêt calculé, c’est-à-dire coût moyen pondéré du capital).

La manifestation s’est ensuite poursuivie à Veytaux, où les participants ont eu droit à une visite guidée de la centrale de production des Forces Motrices Hongrin-Léman SA (FMHL).

- galerie de photos