Mieux exploiter les réserves de qualité

24.06.2024 PerspectivE
Résumé des résultats du projet QuVert de la Haute école spécialisée bernoise BFH.
Auteur externe
Stefan Schori
Responsable du groupe Réseaux électriques au sein de l'Haute école spécialisée bernoise (BFH)
Auteur externe
Ron Buntschu
Collaborateur scientifique au sein de l'Haute école spécialisée bernoise (BFH)
Auteur externe
Michael Höckel
Professeur de systèmes énergétiques à l'Haute école spécialisée bernoise (BFH)
Disclaimer
PerspectivE, intégrée au site Internet de l’AES, est une plate-forme sur laquelle l’Association offre à la branche, à la science, à la politique et à l’économie la possibilité de publier gratuitement des articles généraux et spécialisés pertinents pour la branche. Dans ces articles, les auteurs et les autrices externes expriment leur opinion personnelle. Celle-ci ne reflète pas forcément les idées ni la position de l’AES.

Afin de pouvoir planifier et utiliser efficacement le réseau de distribution, il est important de déterminer quelles sont ses «réserves de qualité» (c’est-à-dire de combien de réserve ledit réseau dispose en matière de qualité de la tension et d’utilisation de sa capacité), et de mettre en œuvre des mesures alternatives de manière ciblée pour renforcer le réseau. Dans le cadre du projet QuVert, les réserves de qualité ont été analysées pendant environ trois ans dans quelques réseaux moyenne et basse tension de six gestionnaires de réseau. De plus, diverses mesures ont été comparées et un concept de surveillance générique a été formulé.

L’analyse s’est concentrée sur les réseaux dans lesquels les gestionnaires de réseau soupçonnaient une forte utilisation et de faibles réserves de qualité. Elle a révélé qu’ils présentaient actuellement, en général, des réserves de qualité moyennes à importantes par rapport aux valeurs limites, et que seuls quelques points de mesure affichaient une qualité de tension critique. Dans de tels cas, des raccordements dépassant les règles recommandées ont été autorisés.

Différentes mesures visant à respecter la qualité de la tension et à exploiter les réserves de capacité et de qualité ont été analysées et comparées. Le changement de prise des transformateurs au niveau de réseau 6 s’est avéré être un moyen efficace de réduire les augmentations de tension dues à l’injection de production photovoltaïque. La régulation des puissances active et réactive des installations PV constitue également une solution peu onéreuse permettant d’éviter les surtensions dues à l’injection photovoltaïque et de raccorder davantage d’installations PV sans avoir à renforcer le réseau. Le concept «Mesurer et réguler» mis en oeuvre par un exploitant de réseau au cours du projet permet, au moyen d’une mesure PQ continue et d’une régulation P(U) de l’onduleur aux points de raccordement critiques, de surveiller et de réguler les installations de manière ciblée afin d’éviter le non-respect des valeurs limites. Ceci peut constituer une alternative rentable à l’adaptation du câble de raccordement côté client ou au renforcement du réseau. Cela souligne l’importance des mesures PQ sur certains noeuds du réseau de distribution. La mesure «Surveillance» décrite et le concept «Mesurer et réguler» peuvent aider à mieux exploiter les réserves de qualité en vue d’aboutir à un réseau de distribution efficace, et ce, tout en garantissant que les valeurs limites ne soient pas dépassées.

L'article est paru en première publication dans la revue Bulletin.ch.

La branche a la parole

Des thèmes passionnants, des points de vue différents, des idées innovantes: PerspectivE propose des articles spécialisés et des analyses rédigés par la branche pour la branche. Découvrez de nouvelles perspectives pour le monde énergétique de demain.

Devenir auteur

En savoir plus