Télécharger ici votre document

Le document que vous recherchez n’est  pas proposé dans les résultats?

Si vous recherchez des documents destinés aux membres, tels que des documents thématiques ou de position, vous devez vous connecter.

Vous n’avez pas de compte? Enregistrez-vous ici.

Impacts des importations et de l’injection stochastique décentralisée sur le réseau

Suite à la décision prise en mai 2011 par le Conseil fédéral d’arrêter les centrales nucléaires existantes au terme de leur durée d’exploitation correspondant à la technique de sécurité et de ne pas les remplacer, on doit s’attendre, d’une part, à un développement accru des technologies renouvelables et, d’autre part, à une intensification des importations d’électricité, ce qui ne sera pas sans effet sur l’infrastructure du réseau d’électricité suisse.

Réaliser des économies d’énergie grâce à un changement des comportements

Il existe différents moyens de réaliser des économies d’énergie. Le plus simple et le plus pratique consiste à accroître l’efficacité énergétique sur le plan technique. Une seconde solution, plus difficile à mettre en œuvre, consiste à réaliser volontairement des économies d’énergie par le biais d’une modification des comportements.

Négoce international de l’électricité, des certificats d’achat de courant vert et des droits d’émission

Le négoce international de l’électricité est en principe soumis aux mêmes règles que celui de n’importe quel autre produit. Il présente toutefois certaines particularités liées aux caractéristiques physiques spécifiques de l’électricité.
L'énergie nucléaire représente à ce jour 39% en moyenne annualisée et 45% au semestre d’hiver du mix électrique suisse (chiffres de 2014), soit une forte part de la production d'électricité du pays. Elle constitue de loin la principale source d'énergie en ruban.

Flexibilisation de la demande: piloter la consommation d'électricité

La notion de flexibilisation de la demande englobe les activités des consommateurs finaux et des fournisseurs d’énergie qui visent à répartir la demande de manière plus équilibrée et à réduire l’ampleur des pointes de puissance, ou à égaliser la courbe de charge, en la rapprochant par exemple de celle de la production d’énergie stochastique.
Dès lors que l’électricité autoproduite affiche un coût équivalent à celui de l’électricité prélevée sur le réseau, elle devient beaucoup plus intéressante et n’a plus besoin de bénéficier de subventions. Cette situation est appelée «parité réseau».