Télécharger ici votre document

Le document que vous recherchez n’est  pas proposé dans les résultats?

Si vous recherchez des documents destinés aux membres, tels que des documents thématiques ou de position, vous devez vous connecter.

Vous n’avez pas de compte? Enregistrez-vous ici.

Dès lors que l’électricité autoproduite affiche un coût équivalent à celui de l’électricité prélevée sur le réseau, elle devient beaucoup plus intéressante et n’a plus besoin de bénéficier de subventions. Cette situation est appelée «parité réseau» (grid parity). La parité réseau peut être considérée sous deux angles différents. Ainsi, le propriétaire d’une installation de production (autoproducteur) évalue les coûts de sa production par rapport aux économies réalisées en prélevant moins d’électricité sur le réseau. En revanche, d’un point de vue économique, l’important est de savoir à partir de quel moment les coûts globaux du système d’approvisionnement en électricité diminuent grâce à la production décentralisée.
La Stratégie Réseaux électriques fait référence à une extension optimisée du réseau. Afin d’optimiser le système dans son ensemble, la Feuille de route pour un réseau intelligent de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) prévoit p. ex. d’accroître la flexibilité des différents systèmes. En lien avec la révision de la LApEl, les nouvelles réglementations de l’art. 17b sont entrées en vigueur; elles stipulent, sur le principe, que le consommateur final ou le producteur est le propriétaire de la flexibilité. Selon les nouvelles dispositions, le propriétaire est par conséquent libre d’utiliser sa flexibilité comme bon lui semble et de la proposer à qui il veut. Selon l’art. 8c OApEl, le GRD doit, s’il utilise la flexibilité en faveur du réseau, rétribuer équitablement le client final pour celle-ci. Dans ce cas, le GRD peut rétribuer directement la flexibilité ou l’intégrer dans les tarifs. Les clients finaux peuvent aussi céder leur flexibilité à des tiers. L’objectif du document de connaissances de base «Flexibilités» est de dresser un tableau récapitulatif et cohérent de l’état actuel des connaissances, ainsi que des notions et informations à ce sujet.

Impacts des importations et de l’injection stochastique décentralisée sur le réseau

Suite à la décision prise en mai 2011 par le Conseil fédéral d’arrêter les centrales nucléaires existantes au terme de leur durée d’exploitation correspondant à la technique de sécurité et de ne pas les remplacer, on doit s’attendre, d’une part, à un développement accru des technologies renouvelables et, d’autre part, à une intensification des importations d’électricité, ce qui ne sera pas sans effet sur l’infrastructure du réseau d’électricité suisse.