De nouvelles expériences au laboratoire souterrain du Mont Terri dès 2019

15.06.17

Le laboratoire souterrain du Mont Terri à St-Ursanne, actif dans la recherche relative au dépôt de déchets radioactifs et à la séquestration de CO2 en couches géologiques profondes, doit s’agrandir. Les appels d’offres pour ces travaux sont publiés aujourd’hui.

Depuis sa création en 1996, environ 150 expériences ont déjà été mises en œuvre dans ce laboratoire de recherches. Ce sont souvent des expériences de longue durée dont un tiers d’entre elles sont toujours en cours. La place manque désormais pour continuer les investigations. Différentes questions technico-scientifiques sont encore en suspens avant de pouvoir penser à un dépôt des déchets hautement radioactifs en couches profondes agendé pour 2060. L’Office fédéral de topographie swisstopo qui exploite ce site a décidé de développer le laboratoire souterrain du Mont Terri. Le canton du Jura, concerné au premier chef, a délivré les autorisations nécessaires en décembre 2016 déjà.

600 mètres supplémentaires pour accueillir les nouvelles expériences
Les 16 partenaires internationaux se sont accordés autour d’un nouveau projet de recherches pour les dix prochaines années avec une cinquantaine de propositions en relation avec le stockage en couches profondes (déchets radioactifs et CO2). Les questions abordées vont de l’optimisation des barrières techniques à la sécurisation des sites de confinement. L’extension prévue comprendra 600 mètres de nouvelles galeries et de niches au sud du laboratoire actuel. L’appel d’offres est désormais lancé. Les coûts, devisés à quelque quatre millions de francs, seront répartis entre les 16 partenaires.

Mise en service dès 2019
La fin des travaux d’excavation est prévue d’ici l’été 2019. Les premières expériences se dérouleront durant cette phase d’extension. Un test « mine-by » enregistrera les modifications hydrauliques et géotechniques de la roche pendant ces travaux. Le laboratoire ainsi agrandi devrait ouvrir ses portes à nos partenaires de recherche dans la deuxième moitié de 2019 pour l’installation des nouvelles expériences.   (swisstopo)

retour
  

 

Communiqués de presse

22.06.2017

AES: la solution transitoire pour la redevance hydraulique est un pas dans la bonne direction

L’Association des entreprises électriques suisses prend acte de la proposition du Conseil fédéral d’implémenter, à partir de 2020, une solution transitoire à la place d’une nouvelle réglementation de la redevance hydraulique.

Catégorie : Communiqués de presse
 

 

News

22.06.2017

Le Conseil fédéral a ouvert la consultation sur la révision de la loi sur les forces hydrauliques...

20.06.2017

Lors de l’assemblée générale de la Nagra qui s’est tenue ce jour, Corina Eichenberger, présidente...

20.06.2017

Du 26 au 30 juin 2017, des spécialistes venus de France, d’Allemagne, de Tchéquie et de Suisse...

 
Offres d'emploi
 

11.11.2016

Annonceur: Votre entreprise