L’IFSN met en vigueur la directive actualisée sur la qualité et l’étendue des études probabilistes de sécurité

31.01.18

L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire IFSN a actualisé ses exigences concernant la qualité et l’étendue des études probabilistes de sécurité (EPS). Sa directive IFSN-A05 est remplacée par une nouvelle version mise à jour.

Une nouvelle version de la directive s’est avérée nécessaire pour prendre en compte les derniers développements de l’état de la science et de la technique. Cela concerne en particulier les aspects séismes et conditions météorologiques extrêmes. En outre, les exigences concernant les EPS de niveau 2 pour les états d’arrêt du réacteur ont aussi été précisées.

L’application des EPS requiert que les résultats des EPS de différentes centrales nucléaires soient comparables. Dans la directive IFSN-A05, des exigences concernant la modélisation ont été formulées, de sorte qu’une meilleure comparabilité des résultats soit atteinte et que l’élaboration et l’évaluation des EPS soient simplifiées.
 
Etudes probabilistes de sécurité
Une EPS permet entre autres d’estimer le risque qu’un accident grave se produise dans une centrale nucléaire. Un accident grave est un événement au cours duquel le cœur du réacteur ne peut plus être refroidi et commence à fondre.

Une EPS peut être subdivisée dans les niveaux suivants. En partant d’un large éventail d’événements initiateurs, toutes les séquences d’accident possibles  menant à un endommagement du cœur et à sa fusion sont prises en compte dans une EPS de niveau 1. Les événements initiateurs comprennent les événements internes à l’installation comme par exemple les incendies, les ruptures de conduites de refroidissement ou encore les pertes de dissipation calorifique, ainsi que les événements externes à l’installation comme les séismes, les chutes d’avion accidentelles ou les inondations externes.

En partant des résultats de l’EPS de niveau 1, l’évolution de l’accident de fusion du cœur jusqu’au rejet de substances radioactives dans l’environnement est étudiée dans l’EPS de niveau 2.

Sur la base de l’article 41 de l’Ordonnance sur l’énergie nucléaire (OENu), l’IFSN exige de toutes les centrales nucléaires suisses des EPS de niveau 1 et 2. Les exigences concernant l’élaboration et l’application d’une EPS sont réglées dans la directive IFSN-A05 « EPS : qualité et étendue », ainsi que dans la directive IFSN-A06 « EPS : applications » (les deux sont publiées en allemand). Chaque exploitant a développé une EPS correspondant aux spécificités de son installation et l’actualise de manière régulière.  (ifsn)

retour
  

  

  
Offres d'emploi
 

01.12.2017

Annonceur: Votre entreprise