Assemblée générale de l’AES à Zurich: «S’exprimer d’une voix forte, à une époque où nous sommes inondés d’informations»

03.05.18

Lors de la 129e Assemblée générale de l’Association des entreprises électriques suisses (AES), au Marriott Hotel de Zurich, Michael Wider s’est exprimé pour la première fois en tant que nouveau Président de l’AES. Dans son discours, il a interrogé le rôle et la raison d’être de l’association faîtière de la branche électrique dans la société d’information agitée où nous vivons aujourd’hui.

Le Directeur de l’AES Michael Frank a fourni une rétrospective de l’année 2017, qui a été mouvementée pour l’AES. La Suisse a ratifié l’Accord de Paris sur le climat et adopté la Stratégie énergétique 2050. Cette décision du peuple prépare le terrain pour les discussions à venir sur la sécurité d’approvisionnement, l’auto-approvisionnement et la capacité d’investissement. L’AES défend dans ce contexte une vue globale, notamment avec des projets comme les «Univers énergétiques».


À Zurich, l’AES a également accordé une grande attention à la formation professionnelle, soulignant l’importance de disposer de personnel qualifié compétent pour l’avenir énergétique suisse. L’Association a ainsi rendu hommage aux meilleurs diplômés de la formation initiale d’électricien/ne de réseau CFC et de l’examen professionnel de spécialiste de réseau, ainsi qu’aux meilleurs opérateurs d’installations de centrale nucléaire.


Pourquoi l’AES, encore aujourd’hui?
Pourquoi a-t-on encore besoin, aujourd’hui, d’une association faîtière de la branche électrique? C’est par cette question que le Président de l’AES Michael Wider a ouvert son discours lors de la 129e AG, à Zurich. Le flot d’informations est omniprésent, a-t-il ajouté, et le smartphone semble offrir tout ce que l’on veut, à tout moment. Formulé de manière un peu provocante, pourquoi ne pas utiliser une application AES peu coûteuse plutôt que de maintenir une organisation bien structurée, forte de 42 collaborateurs sur trois sites dans toute la Suisse?


La réponse se situerait dans le dénominateur commun recherché par une association: «L’AES doit représenter la branche dans la politique, l’économie et la société. Elle doit diriger le processus de formation de l’opinion. Et, en sa qualité d’association faîtière, elle doit assumer la responsabilité de la formation professionnelle au sein de la branche», a déclaré M. Wider. Un programme ne serait guère capable d’offrir une vision globale équilibrée du paysage énergétique, ni d’ajuster des positions divergentes pendant les réunions afin de trouver un consensus. Sans compter qu’une application n’assurerait pas la présence nécessaire devant les caméras de télévision lorsque l’opinion de la branche électrique est demandée.


«Mais il est clair que nous devons sans cesse présenter nos points forts sous un nouveau jour», a ajouté M. Wider. Le nouveau rapport annuel 2017 de l’AES, qui prend la forme d’un voyage interactif à travers le paysage électrique suisse (jahresbericht.strom.ch/fr), en est un bon exemple.


2017: trois changements radicaux
«L’Assemblée générale de cette année se déroule sur fond de changements importants, qui sont au nombre de trois», a déclaré le Directeur de l’AES Michael Frank. À travers l’Accord de Paris sur le climat et la Stratégie énergétique 2050, la Suisse s’engage à décarboner son paysage énergétique. En fin de compte, l’élection de Michael Wider marquera l’AES de l’intérieur. «Nous savons tous que le Oui au premier volet de la SE 2050 ne résout pas tout. Nous devons maintenant nous consacrer à la deuxième phase de la Stratégie énergétique», poursuit M. Frank. Il convient par exemple de se demander quelle proportion d’auto-approvisionnement est nécessaire afin de disposer d’un système énergétique sûr, abordable et durable.


Personnel qualifié: distinction des meilleurs diplômés
Le personnel qualifié parfaitement formé et motivé dans le secteur électrique renforce la place économique suisse et contribue de manière décisive à la sécurité d’approvisionnement. Afin de souligner l’importance de la formation professionnelle initiale et continue au sein de l’Association, Michael Frank a une nouvelle fois rendu hommage aux meilleurs diplômés des douze derniers mois. Il s’agit, pour la formation initiale d’électricien/ne de réseau, de Benno Burch (CKW) et de Simon Züger (Gemeindewerke Pfäffikon); pour l’examen professionnel de spécialiste de réseau avec brevet fédéral, de André Schnepp (AEW) et de Martin Hugentobler (SAK AG); enfin, pour la formation d’opérateur d’installations de centrale nucléaire, de Christian Binkert (KKW Leibstadt) et de Michael Büecheler (KKW Beznau). L’AES leur adresse toutes ses félicitations!


Élections au Comité
David Thiel (IWB Basel, groupement d’intérêts Swisspower) a démissionné du Comité. A été élu à sa place le Dr Claus Schmidt (IWB, groupement d’intérêts Swisspower). René Holzer (Gemeindewerke Stäfa) et Silvan Kieber (Arbon Energie AG) ont été réélus pour un deuxième mandat. Tous deux représentent le groupement d’intérêts DSV.

Renseignements
Céline Reymond, porte-parole
Tel. +41 21 310 30 23 ou +41 79 412 97 23

retour
 

News

24.05.2018

Fin 2016, la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) avait...

 

Manifestations

05.06.2018

Présentation du mardi 5 juin 2017 par Monsieur Jean-René Ernst, Ernst Consulting et Monsieur Jean-Marc Sutterlet, chef de section du réseau électrique et des multimédias à la ville d'Yverdon-les-Bains

07.06.2018

Vue d’ensemble d’actualité sur l’évolution du droit et sur les tendances en matière de régulation dans le secteur de l’électricité.