Modèle de marché de l’efficacité: une voie prati-cable pour augmenter l’efficacité énergétique globale

L’amélioration de l’efficacité énergétique globale représente un enjeu important pour l’AES. Un nouvel instrument d’efficacité a été mis au point au sein de la branche. Le modèle de marché de l’efficacité a été élaboré par ewz et se trouve actuellement en phase de test opérationnel. Il se concentre sur l’efficacité énergétique globale, il s’appuie sur des instruments existants et il est conçu en adéquation avec le marché. Par ailleurs, il respecte le principe de causalité et peut facilement être intégré à un éventuel système incitatif. 

 

Le marché de l’efficacité repose sur les conventions d’objectifs éprouvées. En signant une telle convention, les entreprises s’engagent par contrat envers une agence (p. ex. l’Agence de l’énergie pour l’économie, AEnEc) ou une autorité administrative (p. ex. office cantonal de l’énergie) à appliquer en leur sein des mesures économiques d’efficacité énergétique. Afin de les inciter davantage à conclure un tel accord ou à accroître leur efficacité au-delà des mesures fixées dans ce cadre, il convient de créer un marché de l’efficacité permettant aux entreprises de vendre les excédents réalisés par rapport à la convention signée. Un intermédiaire, par exemple une EAE, rachète ces excédents, les fait certifier par une autorité compétente – comme cela se pratique sur le marché de l’énergie verte (p. ex. naturemade) – et revend les garanties d’efficacité ainsi obtenues. Les acheteurs peuvent être des consommateurs finaux souhaitant devenir neutres sur le plan énergétique (réputation) ou des entreprises ne parvenant pas à réaliser les objectifs fixés dans le cadre de leur propre convention et aspirant à combler la différence avec des garanties d’efficacité. 

 

 

  

 

Communiqués de presse

22.06.2017

AES: la solution transitoire pour la redevance hydraulique est un pas dans la bonne direction

L’Association des entreprises électriques suisses prend acte de la proposition du Conseil fédéral d’implémenter, à partir de 2020, une solution transitoire à la place d’une nouvelle réglementation de la redevance hydraulique.

Catégorie : Communiqués de presse
 

 

News

22.06.2017

Le Conseil fédéral a ouvert la consultation sur la révision de la loi sur les forces hydrauliques...

20.06.2017

Lors de l’assemblée générale de la Nagra qui s’est tenue ce jour, Corina Eichenberger, présidente...

20.06.2017

Du 26 au 30 juin 2017, des spécialistes venus de France, d’Allemagne, de Tchéquie et de Suisse...

 
Offres d'emploi
 

11.11.2016

Annonceur: Votre entreprise