Efficacité énergétique

L'efficacité énergétique consiste à dépenser le moins d'énergie possible pour réaliser une prestation demandée. Un appareil efficace sur le plan énergétique a donc besoin de peu d'électricité pour fonctionner. Prenons l'exemple d'un réfrigérateur: à la fin des années 80, celui-ci consommait jusqu'à 1,4 kWh par jour, alors qu'un modèle actuel n'a besoin que de la moitié de cette puissance, voire moins pour des performances équivalentes.

 

Investir aujourd'hui pour faire des économies demain

L'amélioration de l'efficacité énergétique permet au final de réaliser des économies considérables – jusqu'à 5000 kWh sur la durée de vie d'un réfrigérateur, soit presque la consommation annuelle d'un ménage type. Bien qu'environ 10% plus chers que les modèles conventionnels, les appareils peu gourmands en énergie sont amortis tout au long de leur cycle de vie du fait de leur moindre consommation.


Si l'efficacité énergétique implique des dépenses supplémentaires aujourd'hui, elle sera une source d'économie à l'avenir. Il est donc essentiel que l'industrie, les artisans et les EAE comprennent l'importance de l'enjeu et investissent massivement dans ce domaine.

 
 

Croissance démographique et appareils électriques

D'ici 2050, les besoins en électricité de la Suisse pourraient augmenter de quelque 20 terawatt-heures (TWh, milliards de kilowatt-heures). La population croît. Conséquence: le nombre d'appareils électriques dans les foyers et les bureaux est en hausse constante. Dans l'industrie, des méthodes de production de plus en plus modernes sont développées et la consommation d'électricité progresse de même que l'efficacité énergétique.

 

La hausse de consommation absorbe les gains d'efficacité

L'amélioration de la qualité de vie et du confort ne permettent pas de percevoir les gains d'efficacité énergétique offerts par le perfectionnement constant des appareils. Même les programmes d'encouragement de la Confédération en matière d'efficacité énergétique (Energie 2000 de 1990–2000 et SuisseEnergie à partir de 2000) n'ont pu qu'atténuer la hausse de la consommation sans en venir à bout. La Suisse compte désormais nettement plus d'habitants qu'en 1990. Par ailleurs, le nombre de lave-vaisselle et de sèche-linge a pratiquement doublé depuis cette date; parallèlement, de nouveaux appareils se sont imposés.


On peut anticiper une poursuite de cette tendance à la hausse de la consommation, y compris au nom de la protetcion du climat: les applications électriques présentent en effet la plupart du temps une efficacité élevée. Une voiture à entraînement électrique est ainsi plus efficace qu'un véhicule équipé d'un moteur à combustion. Le remplacement des applications fonctionnant aux énergies fossiles par des systèmes utilisant de l'électricité a donc pour conséquence l'amélioration de l'efficacité énergétique globale et, partant, la réduction des émissions de CO2.

  

 

Communiqués de presse

13.07.2017

Des univers énergétiques plutôt que des prévisions: l’AES pense l’avenir énergétique

Comment notre système énergétique pourrait-il se présenter en 2035? Quels modèles de marché et d’affaires ont des chances de réussite? Quel sera le rôle de l’hydraulique? L’Association des entreprises électriques suisses (AES)...

Catégorie : Communiqués de presse
 

 

News

07.08.2017

La tranche 2 de la centrale nucléaire de Beznau peut redémarrer. L’Inspection fédérale de la...

03.08.2017

Dans le cadre de sa planification hivernale 2017/2018, Swissgrid a décidé de réaliser des appels...

03.08.2017

Dans son arrêt publié le 18 juillet 2017, le Tribunal fédéral a admis un recours de l'association...

 
Offres d'emploi
 

01.08.2017

Annonceur: Votre entreprise