Swissgrid est solidement positionnée et promeut des solutions novatrices pour le marché de l’électricité

Dans le cadre de sa stratégie 2022, Swissgrid a réorganisé ses secteurs opérationnels afin d’accroître encore davantage son efficacité globale. La Société nationale du réseau de transport travaille en étroite coopération avec les gestionnaires de réseau de transport européens et réalise des progrès importants en vue d’assurer la stabilité du réseau en Suisse. En 2019, Swissgrid a obtenu d’excellents résultats en matière de sécurité d’approvisionnement. L’absence d’accord sur l’électricité reste toutefois un défi, à moyen et long termes. Swissgrid a réalisé un résultat de l'entreprise (avant effets exceptionnels) de CHF 66,7 millions, en hausse par rapport à l’exercice précédent (2018: CHF 65,6 millions). Selon Swiss GAAP RPC, des effets exceptionnels ponctuels, à hauteur de CHF 37,9 millions, pèsent sur le résultat de l’entreprise. Le ratio de fonds propres a été porté à 38,3%, renforçant la solidité financière de l'entreprise et la positionnant avantageusement pour l’avenir. Swissgrid élabore des solutions novatrices pour développer le marché de l’énergie de réglage et répondre aux défis posés par le virage énergétique.
23.04.2020

«Dans un contexte exigeant, Swissgrid a posé les bases qui lui permettront de maîtriser les défis de l’avenir énergétique, en Suisse et en Europe», a déclaré Yves Zumwald, CEO de Swissgrid. «Nous avons résolument, malgré les oppositions, poursuivi l’extension du réseau et réalisé d’importants progrès dans la coopération avec les gestionnaires de réseau de transport européens. Néanmoins, la Suisse est de plus en plus exclue du marché européen de l’électricité, en raison de l’absence d’un accord sur l'électricité avec l’UE. Nous avons lancé des projets innovants pour perfectionner le marché de l’électricité et, en interne, renforcé la culture d’entreprise et la collaboration entre les équipes. Grâce à l’engagement remarquable de tous nos collaborateurs, l’année écoulée a été un succès.»

Swissgrid a réalisé d'importants progrès dans la mise en œuvre de la stratégie 2022, qui vise à accroître encore davantage l'efficacité de l'entreprise. L’entreprise a ainsi défini des processus clairs entre l'exploitation du marché et l’exploitation du réseau, développé de manière systématique ses produits de marché, et introduit un nouveau modèle d’affaires dans le secteur de la gestion des installations. En 2019, Swissgrid a obtenu d’excellents résultats en matière de sécurité d’approvisionnement.

Des progrès importants dans l’extension du réseau

Même si les oppositions retardent la mise en œuvre du «Réseau stratégique 2025», Swissgrid a réalisé d’importants progrès dans les projets de lignes en 2019. Les projets en Valais sont cruciaux pour le transport de l'énergie hydraulique vers les centres de consommation de l’Arc lémanique et du Plateau. Mi-octobre, la ligne de 380 kV entre Ernen et Ulrichen a été mise en service. Les travaux de construction de la ligne entre Chamoson et Chippis se sont déroulés comme prévu, et sont bien avancés. Les travaux du raccordement au réseau de Nant de Drance sont en passe d’être achevés.

Sur le Plateau, les travaux de la ligne de 380 kV entre Beznau et Birr ont considérablement avancé. Dans les communes argoviennes de Riniken et Bözberg, la ligne est souterraine – c’est la première fois en Suisse qu’un tronçon de ligne à très haute tension est enterré. Douze câbles souterrains, pesant chacun 30 tonnes, ont été tirés durant l’été. En outre, la construction des deux stations aéro-souterraines est terminée; elles serviront à raccorder les lignes souterraines aux lignes aériennes. Swissgrid prévoit de mettre l'ensemble de la ligne en service cette année.

De plus, Swissgrid a achevé les travaux de maintenance des lignes de 380 kV endommagées sur le col de l’Albula. Une tempête avait renversé quatre pylônes à l’automne 2018; Les deux liaisons concernées Filisur – Robbia et Pradella – Robbia – Sils de l’axe majeur nord-sud ont pu être remises en service mi-juillet, comme prévu.

Des progrès dans la coopération avec les gestionnaires de réseau de transport européens, afin d’assurer la stabilité du réseau à long terme

Le rattachement au marché européen de l’électricité est resté l’un des plus grands défis pour Swissgrid en 2019. Afin d’améliorer cette situation, Swissgrid a considérablement intensifié son implication au sein des comités européens et a obtenu des succès décisifs à l'issue des négociations en 2019. En étroite coordination avec la Commission fédérale de l’électricité (ElCom), Swissgrid a réussi à inclure une «clause suisse» dans le nouveau contrat de base des gestionnaires de réseau de transport réglant la coopération dans la gestion de l'exploitation.

Par ailleurs, la Commission européenne et l’ACER (Agence de coopération des régulateurs de l’énergie) ont réaffirmé le rôle important que joue la Suisse pour garantir la sécurité du réseau au sein du réseau interconnecté européen et salué une coopération au niveau technique. Swissgrid est ainsi en mesure d'engager des négociations avec les gestionnaires de réseau de transport européens en vue de collaborer à l'avenir en ce qui concerne les processus de coordination transfrontaliers.

Cependant, ces avancées significatives ne doivent pas masquer le fait que le rôle de la Suisse sur le marché européen de l’électricité n’est toujours pas clair, que la Suisse, au niveau technique, atteint les limites de sa marge de manœuvre, et qu’il subsiste des écueils dans le règlement des différends et la prise en charge des coûts. Un accord sur l’électricité permettrait de clarifier ces questions.

Les «Network Codes» de l’UE définissent et harmonisent de nombreuses réglementations concernant l'ensemble du réseau électrique européen. En plus des réglementations nationales, elles ont été un moteur important pour le nouveau Transmission Code, élaboré par Swissgrid de concert avec le reste du secteur. Celui-ci régit les interfaces techniques entre Swissgrid et les gestionnaires de réseau de distribution et les exploitants de centrales, ainsi que les groupes-bilan et les responsables de services-système en Suisse.

Réorganisation des secteurs opérationnels et élections au Conseil d’administration

Dans le cadre de la stratégie 2022, Swissgrid a réorganisé ses secteurs opérationnels afin d’accroître encore davantage l’efficacité de l’entreprise. L’exploitation du réseau et du marché a été couplée à la Business Unit «Market» et la Business Unit «Grid Infrastructure» se concentre désormais sur la transformation et l’extension du réseau ainsi que sur sa maintenance. Au 1er avril 2019, le Conseil d’administration a nommé Adrian Häsler nouveau responsable de la BU «Grid Infrastructure» et membre de la Direction de Swissgrid. Auparavant, il dirigeait le service Grid Delivery de Swissgrid. Adrian Häsler est ingénieur électricien diplômé ETS et titulaire d’un Executive MBA HSG.

Markus Kägi, ancien Conseiller d'État du canton de Zurich et Directeur du département des travaux publics, a été élu le 6 mai 2019 pour remplacer Andreas Rickenbach au Conseil d’administration de Swissgrid.

Swissgrid a de solides bases financières

Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s’élève à CHF 102,4 millions, en diminution de 14,2% par rapport à l’exercice précédent (2018: CHF 119,4 millions). Cette différence s’explique par la baisse des valeurs patrimoniales nécessaires à l'exploitation par rapport à l'année précédente et par l'excédent net plus élevé des différences de couverture.

Le résultat de l’entreprise avant effets exceptionnels ponctuels s’élève à CHF 66,7 millions, soit en légère hausse par rapport à l'exercice précédent (2018: CHF 65,6 millions).

Après déduction des effets exceptionnels ponctuels à hauteur de CHF 37,9 millions, le résultat de l’entreprise (Swiss GAAP RPC) s’élève à CHF 28,8 millions en 2019 (2018: CHF 65,6 millions). Les effets exceptionnels concernent essentiellement les effets financiers cumulés de la décision relative au contrôle du système émise par la Commission fédérale de l’électricité (ElCom) pour les années 2011-2019, qui grèvent le résultat annuel à hauteur de CHF 34,1 millions. Cette procédure administrative a été ouverte en 2016 et close en décembre 2019. Elle portait sur le calcul des coûts de capital 2013-2015 et des différences de couverture des segments Utilisation du réseau 2013-2015 et Services-système 2011-2015.

Swissgrid affiche un bilan total de CHF 3,0 milliards. Le ratio de fonds propres a augmenté pour s’établir à 38,3%. Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 19 mai 2020 le versement d’un dividende de CHF 31,5 millions pour l’exercice 2019 (2018: CHF 32,8 millions) imputable au bénéfice résultant du bilan disponible de CHF 397,3 millions.

Charges d’approvisionnement en baisse, charges d’exploitation en légère hausse

À CHF 224,9 millions, les charges d’approvisionnement sont nettement inférieures à l’année précédente (CHF 263,4 millions). Cette différence s’explique par la baisse de CHF 24,9 millions des coûts d’énergie SDL dans le segment Services-système généraux. Swissgrid a également pu réduire de CHF 18,1 millions les charges d’approvisionnement dans le segment Pertes actives. En revanche, les coûts du segment Utilisation du réseau ont augmenté de CHF 15,6 millions, en raison de la hausse des indemnisations ultérieures des coûts d’exploitation et de capital versées aux anciens gestionnaires de réseau de transport.

À CHF 200,9 millions, les charges d’exploitation ont augmenté de CHF 16,0 millions par rapport à l’exercice précédent. Cela est dû aux mesures de mise en œuvre de la stratégie, notamment au renforcement de la sécurité des personnes, des installations et de l’environnement. Les coûts ont également augmenté en raison de l'indemnisation unique de servitudes (CHF 8,6 millions), étant donné que celles-ci comptent comme des coûts d’exploitation et ne peuvent plus être portées à l’actif suite à l’entrée en vigueur de la loi fédérale «Stratégie réseaux électriques» au 1er juin 2019.

Les charges financières ont pu être réduites grâce à un nouveau remboursement partiel de prêts convertibles et à un refinancement à taux avantageux.

Perspectives pour l’exercice 2020

Après avoir placé avec succès une obligation à long terme en septembre 2019, Swissgrid a pu émettre de nouvelles obligations à long terme sur le marché des capitaux en janvier 2020.

Le passage à un avenir énergétique durable et l’extension planifiée du réseau, tel que prévu dans le rapport «Réseau stratégique 2025», nécessitent toujours des investissements annuels élevés. En raison de la longueur des procédures d’approbation, notamment pour les nouvelles lignes ou les lignes à adapter, Swissgrid table sur des investissements dans le réseau d’environ CHF 150 à 200 millions par an à moyen terme.

Le résultat de l’entreprise en 2020 devrait être similaire au résultat de 2019, avant effets exceptionnels ponctuels. Le ratio de fonds propres devrait atteindre 40%.

Réaction rapide à une situation extraordinaire due à la pandémie de coronavirus

En tant qu’exploitante d’une infrastructure critique, Swissgrid est consciente de son rôle essentiel de «colonne vertébrale» de l'approvisionnement en électricité. En réaction aux circonstances exceptionnelles en Suisse dues à la propagation du coronavirus, Swissgrid a pris très tôt des mesures préventives afin d’assurer l'exploitation stable du réseau de transport et de protéger ses collaborateurs. Swissgrid analyse en permanence la situation, et peut à tout moment prendre des mesures supplémentaires pour protéger ses collaborateurs et assurer la stabilité du réseau de transport.

Innovations pour l’avenir énergétique – marché intégré et plateforme de Crowd Balancing

En tant que société nationale du réseau de transport, Swissgrid exploite le marché de services-système en Suisse, qui sert à assurer la stabilité du réseau de transport. Swissgrid est constamment à la recherche de solutions novatrices afin de poursuivre le développement du marché de services-système. Cela comprend notamment le marché intégré. Il s’agit d’une plateforme de marché regroupant des produits demandés pour le réglage de la fréquence et pour le redispatch international.

La plateforme de Crowd Balancing est également un projet innovant pour le marché de l’énergie de réglage. L’évolution de la production d’électricité vers des producteurs plus petits et plus nombreux, à la production volatile, pose des nouveaux défis à un gestionnaire de réseau de transport. À l'avenir, la production d'électricité deviendra moins flexible et plus difficile à prévoir, en raison de la croissance des sources d’énergie renouvelables, telles que l’énergie solaire ou éolienne. Cette évolution met les gestionnaires de réseau de transport face à des défis substantiels; ils doivent en effet assurer l’équilibre entre la production et la consommation. L’utilisation économique et sûre de ressources flexibles décentralisées – unités de stockage, voitures électriques, batteries ou pompes à chaleur – est une approche prometteuse pour rendre le réseau électrique plus souple du point de vue des consommateurs. Les nouvelles solutions numériques offrent des possibilités d’intégrer de manière simple et évolutive des unités de stockage décentralisées dans le système électrique.

Avec la plateforme de Crowd Balancing, Swissgrid lance un projet pilote en Suisse qui prévoit l'utilisation de technologies de stockage dans le domaine de l’énergie de réglage primaire. Ce projet vise à compenser les fluctuations à court terme sur le réseau de transport. La plateforme de Crowd Balancing s’appuie sur la technologie blockchain et et l’internet des objets. Le gestionnaire de réseau de transport TenneT a confirmé sa faisabilité technique lors d’un essai aux Pays-Bas et en Allemagne. TenneT, le gestionnaire de réseau de transport italien Terna et Swissgrid ont donc fondé un consortium pour mettre en œuvre cette technologie en Europe. Swissgrid étudie le potentiel de cette technologie dans le cadre d’un projet pilote en Suisse. Le projet débutera en été et se poursuivra jusqu'à la fin de l'année. (swissgrid)