Le Forum des réseaux de Swissgrid sous le signe de la responsabilité commune

La salle était unanime : la sécurité de l’approvisionnement de la Suisse peut uniquement être garantie en collaboration avec l’Europe. C’est ce qu’a montré le vote des quelque 200 participants réunis au Musée des transports de Lucerne à l’occasion du 6ème Forum des réseaux de Swissgrid qui a eu lieu le 21 mai.
23.05.2019

Le Forum des réseaux est devenu l’une des principales manifestations du secteur. La présence d’invités de marque, intervenants ou participants aux débats, dont des représentants de l’administration fédérale, de l’Union européenne, du secteur de l’électricité suisse et de gestionnaires de réseau de transport européens, l’atteste.

Swissgrid attache une grande importance au dialogue et à la collaboration avec tous ses partenaires. La responsabilité commune constituait donc le sujet principal de cette année. Après le tour d’horizon présenté par Yves Zumwald, Benoît Revaz, directeur de l’OFEN, a communiqué les informations sur l’état d’avancement de la Stratégie énergétique 2050 et de l’accord sur l’électricité avec l’UE. Klaus-Dieter Borchardt, directeur général adjoint de la direction générale de l’énergie de la Commission européenne, a expliqué la vision de l’UE aux personnes présentes. «Pour la Commission européenne, il est inimaginable que la Suisse ne soit pas intégrée au marché de l’électricité européen. Nous souhaitons sincèrement trouver des solutions. En attendant, nous collaborons étroitement au niveau technique afin d’éviter les problèmes», a-t-il déclaré en conclusion de son exposé.

Ralph Danielski, CEO d’EPEX SPOT, la bourse des marchés spot de l’électricité, a expliqué que nous en étions au début du changement du marché de l’électricité et a abordé la priorité suivante: la collaboration entre les gestionnaires de réseaux de transport et les gestionnaires de réseaux de distribution. Gerhard Christiner, membre du directoire d’APG, a expliqué que la production décentralisée d’électricité liée aux sources d’énergies renouvelables requiert justement l’extension du réseau de transport. La transition énergétique lie encore plus étroitement les gestionnaires de réseaux de transport et les gestionnaires de réseaux de distribution.

Les représentants d’Elia, gestionnaire du réseau de transport d’électricité belge, de la start-up Ubitricity, de Romande Energie et d’Alpiq ont enfin présenté les futures formes de collaboration possibles grâce aux nouvelles technologies, comme l’Internet de l’énergie, l’intelligence artificielle et la blockchain, qui favorisent et simplifient la collaboration. (swissgrid)