Centrale nucléaire de Leibstadt : l’IFSN approuve une légère augmentation de la puissance

La centrale nucléaire de Leibstadt est autorisée à fournir davantage d’électricité dans le réseau. L’IFSN a permis à l’exploitant d’augmenter de 2 % la puissance maximale des assemblages combustibles du cœur du réacteur jusqu’à la révision annuelle en juin 2019. Quand la centrale nucléaire de Leibstadt pourra retrouver sa pleine puissance reste ouvert.
19.03.2019

Après la découverte en 2016, lors d’une révision planifiée, de dépôts locaux sur les gaines de certains assemblages combustibles dans le cœur du réacteur, la centrale nucléaire de Leibstadt (KKL) a dû être déconnectée du réseau pendant sept mois. Suite à un examen approfondi, l’IFSN a permis à la centrale nucléaire de Leibstadt de reprendre la production d’électricité en février 2017, mais uniquement avec une puissance réduite, ce qui est toujours valable.

Une exploitation sûre est garantie

La limitation de la puissance et la limitation simultanée du débit du cœur, soit la quantité d’eau traversant le cœur par unité de temps, ont produit l’effet escompté. Les problèmes rencontrés sur les gaines des barres combustibles n’ont plus été constatés. En outre, des recherches approfondies sur les barres combustibles menées à l’Institut Paul Scherrer PSI ont confirmé qu’il ne s’agit pas d’un assèchement local, appelé aussi en anglais « Dryout », comme on l’avait supposé à l’origine, mais de dépôts locaux beaucoup moins problématiques. Ceux-ci ne compromettent pas directement la fonction protectrice des gaines.

Sur la base des résultats d’inspection approfondis et des nouvelles analyses menées par le PSI, l’IFSN a délivré à l’exploitant le permis pour qu’il ait le droit d’augmenter la puissance maximale des assemblages combustibles de 0,15 mégawatt (soit d’environ 2 %), et ceci encore pendant le cycle d’exploitation actuel. Toutefois, le débit du cœur doit rester réduit jusqu’à nouvel ordre. Ralph Schulz, membre de la direction et chef de la division Analyses de sécurité à l’IFSN, précise à ce propos: « Cela signifie que les conditions d’exploitation continueront d’être remplies à partir desquels aucun nouveau constats ne sont faits ».

Le moment du retour à la pleine puissance n’est pas encore fixé

La centrale nucléaire de Leibstadt procédera de nouveau à une inspection complète des assemblages combustibles dans le cadre de la révision annuelle principale en 2019. L’IFSN estime que cette mesure est nécessaire et vise la sécurité. L’IFSN exige de la centrale nucléaire de Leibstadt qu’elle soumette le programme d’inspection correspondant d’ici à la fin mars 2019.

« Reste à savoir si et quand la centrale nucléaire de Leibstadt pourra fonctionner à nouveau à pleine puissance et fournir 1200 mégawatts d’électricité au réseau suisse », poursuit Ralph Schulz. « Ce n’est que lorsque l’exploitant pourra prouver que de tels dépôts ne se produisent plus à pleine puissance que l’IFSN sera en mesure d’octroyer le permis correspondant ». (isfn)